Union locale SUD/Solidaires Aubervilliers

Union des syndicats SUD/Solidaires d'Aubervilliers

Contre la crise sanitaire : des moyens pour l'hôpital public !

Mobilisés depuis plusieurs années, les personnels des hôpitaux public dénoncent le manque de moyens matériels et humains, les salaires trop bas, la souffrance au travail qui fait fuir les personnels vers le privé ou d'autres métiers.

Ils et elles dénoncent aussi la souffrance des patient·es que cela génère, qui s'ajoute à celle de la maladie, et la baisse de la qualité des soins avec à la clé des morts pourtant évitables.

Dans ce contexte, la crise du COVID-19 a mis en lumière l'état désastreux du service public de santé de notre pays : impréparation ; nombre de lits insuffisants ; manques d'hôpitaux et de services de santé sur une grande partie du territoire, dont le 93. A cela s'ajoute les mensonges d'état sur les masques, les test qui manquent tant... et la mise en place de politique répressives coûteuses, qui, elles, sont toujours financées.

Face à cela la population du département s'est montrée responsable et solidaire pendant le confinement, que cela soit aux fenêtres à 20h ou dans l'entraide alimentaire qui a été organisée.

Il s'agit maintenant d'aller chercher les moyens financier dont nous avons toutes et tous besoin là où ils sont. C'est dans ce sens que les appels à se rassembler devant les hôpitaux se multiplient depuis deux semaines dans le pays.

Les personnels des hôpitaux de Saint-Denis appellent notamment à se rassembler :

  • le mardi à 13h15 devant l'hôpital Delafontaine
  • le jeudi à 13h15 devant l'hôpital Casanova

Les personnels de l'hôpital Avicenne de Bobigny (T1) appellent à se rassembler jeudi à 13h30 pour une casserolade - rdv devant le relai H
(ils et elles subissent une forte répression par la direction de l'hôpital - menace d'huissier en AG... - la présence de soutiens est très importante)

Nous soutenons et relayons ces appel. Personnels soignants, usagers, soutiens, toutes et tous ensembles pour exiger du gouvernement les moyens dont l'hôpital public à besoin !

Les personnels des hôpitaux appellent par ailleurs à venir les soutenir en respectant les gestes-barrières indispensables : port du masque obligatoire, respect des distances et des consignes.

Rassemblement devant l'hôpital Casanova, mercredi 20 mai - AFP, Bertrand Guay

Ci-dessous, l'appel des hôpitaux de Saint-Denis

Déconfinons nos colères !

On nous a mis en danger en ne nous fournissant pas assez de matériels de protection... Face à l’épidémie, on s’est retrouvé encore plus en sous-effectif, de nombreux-ses collègues sont tombé-e-s malades... Malgré les applaudissements et le soutien de la population... Nous sommes en colère car toutes les politiques des trente dernières années ont affaibli l’hôpital public... Aujourd’hui pas possible d’accepter un retour à l’austérité budgétaire... Nous voulons immédiatement :

  • L’embauche immédiate de tous les CDD
  • La titularisation de tous les contractuels
  • 300 euros d’augmentation de salaire pour toutes et tous
  • Un recrutement massif dans les services
  • La réouverture des lits
  • Démocratisation du fonctionnement de l’hôpital
  • Financement des hôpitaux à la hauteur des besoins sanitaires et sociaux du département

Collectivement, nous porterons ces revendications à 13h15 devant l’entrée de l’hôpital Delafontaine le mardi et devant les grilles de l’hôpital Casanova le jeudi

Tout en préparant la grande mobilisation du 16 juin Notre volonté est de se coordonner avec l’ensemble des hôpitaux qui se mobilisent et plus largement avec la population et tout-e-s les travailleur-ses qui ont été en 1ère ligne pendant l’épidémie (ceux qui éduquent, nettoient, nourrissent, ravitaillent, soignent...).

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article